HISTORIQUE ABREGE DE VILLENEUVE-AU-CHEMIN (AUBE)

 

Villeneuve-au-chemin se situe sur la RN 77 entre Troyes et Auxerre. C’est une commune de 205 habitant (recensement INSEE 2004 ) faisant partie du canton d’Ervy-le-Châtel. La superficie communale est de 333 hectares (dont 100 hectares de forêt communale) et se situe à une altitude moyenne de 120 mètres.

La fondation de Villeneuve-au-chemin est étroitement liée à l’occupation romaine. La Via Agrippa (axe Milan-Boulogne) se confond avec la route nationale 77 actuelle. C’est aux abords de cette voie romaine qu’allait s’implanter les premiers fondements de la Ville Neuve. D’ailleurs, au lieu-dit les Grandes Fontaines, on a trouvé des traces de ces vestiges romains (poteries, tuiles…).

Ensuite, sous Louis VII (1137-1181), se forme la seigneurie de Villeneuve-au-chemin. Le comte de Champagne, Henri le Libéral, crée en 1178 Nova Villa Juxta Voenon. Ce nom désigne une Ville Neuve entouré de fossés auquel on a rajouté le nom de « Chemin » en référence à l’ancienne voie romaine.
En 1221, Erard de Brienne-Ramerupt obtient la seigneurie de Villeneuve par la comtesse Blanche de Navarre et de son fils Thibaud IV. En 1223, Erard obtient même que l’abbaye de Montiéramey renonce à ses biens de Villeneuve.

La seigneurie de Villeneuve reste dans la famille d’Erard jusqu’en 1269. Son petit-fils, Hugues III, fils de Hugues II de Conflans, maréchal de Champagne, et de Marie, fille d’Erard, vend au comte de Champagne tout ce qu’il possède à Villeneuve.

A la fin de cette même année, Henri III de Champagne dit le Gros (1244-1274), succède à son frère Thibaud IV. A la suite de nombreuses acquisitions, le domaine de Villeneuve apparaît dans la liste des châtellenies des comtes de Champagne à partir de 1285.

On trouve à partir du début du XVI° siècle de nombreux seigneurs à la tête de la seigneurie de Villeneuve :

  1. Charles de Luxembourg, comte de Brienne, en 1516 ;
  2. Louis II Raguier en 1518 ;
  3. Charlotte de Dinteville en 1545 ;
  4. Claude II Fontaine, seigneur de la Brosse, commune de Montfey, en 1571.

Puis, en 1578, Gabrielle de Fontaine, fille de Claude II, Dame de Villeneuve-au-chemin, épouse Adam de Cockborne ( ?-1585), maréchal des logis des Gardes écossaises. Son fils, Daniel Ier de Cockborne recueille la succession à la mort de sa mère. Il obtient le titre de baron de Cockborne et tous ses descendants porteront ce titre.
Le dernier seigneur de Villeneuve-au-chemin est Charles Jean-Baptiste de Cockborne (1751-1837). Après avoir survécu aux orages de la Révolution, le château est définitivement démoli en 1802. Pendant la Révolution, Villeneuve appartient au canton d’Auxon jusqu’à l’an X.

Le premier maire élu à la Révolution est Franchetot dont son mémoire et les délibérations municipales se révèlent importantes pour l’étude de l’histoire de la commune.

Enfin, les guerres successives s’entremêlent avec l’histoire de Villeneuve-au-chemin :

  1. en 1814, le passage des Cosaques ;
  2. du 26 novembre au 24 décembre 1870, Villeneuve est occupé par l’armée prussienne ;
  3. 18 Villeneuviens tombent au champ d’honneur pendant la guerre de 1914-1918 ;
  4. le 15 juin 1940, un combat sur le territoire communal fait vingt morts côté français.

Sources :